Dress code

De saison

La réponse au grand jeu « Quel est mon achat au stock Cacharel ? » est : un maillot de bain !

Encore un oui.

Arrêtez de vous en faire, je pars en vacances dans un endroit où il y aura une piscine, la mer, un bac avec de l’eau, et même si je pars pas et ba j’irais même pas à Paris Plage je le porterais chez moi.

Je ne sais pas vraiment de quelle saison il date, mais je le trouve complètement de saison.

Un fond jaune tout doux, un écru et un rose pastels, un imprimé fleuri, des finitions en crochet.

Vite … les vacances !!!

********

Maillot de bain, 45 euros au stock Cacharel, ça se peut même que le prix baisse vu que se sont les soldes depuis hier !

Demain, je m’envole …

… pour la Tunisie !

Vous penserez à moi et ma peur des transports hein.

Je n’y vais pas pour les vacances, ça n’empêche que j’ai envie de porter quelque chose de léger et facile, une pièce et rien d’autre, dans un tissu rigolo, ludique, à base de j’ai 5 ans et je retombe en enfance.

Ca tombe bien, parce que j’ai cette pièce dans mon armoire depuis quelques jours.

J’ai peut être délaissé cette marque d’amour depuis quelques temps, mais voilà j’ai quand même craqué. Pour une seule robe dans la collection Printemps/été.

Cette robe que j’ai customisé d’ailleurs … ou decustomisé … on va dire ça. Enfin, j’ai changé quelque chose … saurez vous deviner quoi ?

Sinon, la belle me donne une forte envie de décompresser, de me dorloter au soleil, d’être en été. Elle est idéale pour la plage en fait ! C’est pas encore pour maintenant, mais laissez moi rêver !

Ho et puis j’ai coupé mes cheveux, un peu, c’est fou comme ça fait du bien.

Je vous le répète : légèreté !

Robe Manoush en vente actuellement, spartiates K.Jacques, sac friperie, bracelets Elia Stone

Sinon avant de partir, en vrac :

* On n’oublie pas la vente privée qui arrive lundi, ça se rapproche, ça se rapproche !

* J’ai mis trois robes en vente dans mon Ebay, alors on clique sur le lien dans le menu à gauche, sait on jamais peut être qu’il y a une robe que vous cherchez depuis toujours ! Ha, et c’est que le début, j’ai plein de choses encore, la suite la semaine prochaine !

* Enfin, la semaine prochaine je vais vous parler de quelque chose de fort sympathique : des histoires de photos, d’album, de livre ! Oui ça c’est du teaser. En attendant que je vous raconte tout ça plus en détails, je vous propose de gagner un voyage … ici ! Vous ne voyez pas le rapport … j’ai dit la semaine prochaine !

Bonne moitié de semaine les filles !

La petite robe noire

Dans la vie modesque d’une fille, la petite robe noire est obligatoire.

Historiquement, « la petite robe noire » est un type de vêtement créé par la grande Coco Chanel dans les années 1920. Elle se présente sous la forme d’une robe courte et légère dont les lignes sont simples et la couleur sombre. Tenue adéquate pour les soirées mondaines pour lesquelles on ne peut trouver d’autre parure, elle est typique de la mode du 20éme siécle.

Je n’en suis pas encore à une vraie petite robe noire Chanel, mais celle d’April May me comble de bonheur. Et puis c’est une petite marque si sympathique qui me tient à cœur.

D’une coupe simple mais avec des détails qui tuent : plaston superbement travaillé, entrelacé, noué, poches discrètes et finition boule.

D’ailleurs la belle me réconcilie avec l’effet boule, ça faisait longtemps, voir pas du tout, que je n’en portais pas.

La matière n’en parlons pas, enfin si : une véritable peau de pêche !

Cet été (peut on encore croire à cette saison actuellement ?), elle sera de toutes mes sorties, de toutes mes journées, mes nuits !

Quelques accessoires par ci par là (merci Ela Stone pour ses jolis bijoux je ne les quitte plus !), une belle paire de chaussures noires (ou une paire de spartiates fauves la journée) : il n’en faut pas plus.

********

Robe April May

Chaussures Zara

Bracelets Ela Stone

Call your Mom !

J’ai toujours su d’où me venait mon goût pour la mode.

Une allure droite, une silhouette menue, des cheveux blonds dorés, de grands yeux verts, des ongles rouges toujours parfaits, de fins bracelets tout en or, quelques bagues assorties, des colliers anciens : ma mère, sa base.
Petite, adolescente, je l’ai observé et j’ai appris à aimer la mode, les vêtements, les détails.

Des blouses fluides, un jean simple et des sandales un soir d’été; des Doc Martens, un caleçon et un gros pull en maille certains jours; une doudoune noire, un tee-shirt sérigraphié et un pantalon cargo quand elle nous en emmenait, moi et ma sœur, à l’école. Elle a peur de rien, elle se retrouve dans beaucoup de styles, elle joue avec.

Son énorme armoire est une mine d’or : je me faufile et me cache dans sa chambre sans qu’elle le sache (elle s’en doutait bien) et je farfouille partout. Ses bijoux me font rêver, ses sacs sentent bon le cuir , je m’endors dans ses grands pulls.

Le soir, quand elle apercevait des bouts sur la mode à la télévision, elle m’appelait de suite pour que je vienne voir avec elle : « Regarde les couleurs comme elles vont bien ensemble », « Cette robe, l’imprimé est magnifique », « Lui, c’est Yves Saint Laurent », j’étais pas très grande et je me collais devant l’écran pour ne pas rater une miette. Les mots robes, manteaux, créateurs, matières, couleurs et saisons résonnent : je les enregistre.

Plus grande, on veillait ensemble pour ne pas rater les défilés qui passait tard dans la nuit à l’époque. Le samedi matin, pendant que ma sœur était à l’école, on faisait deux, trois boutiques : « Les Nouvelles Galeries », où je me revois essayer mon premier patte d’eph’ Naf Naf.

Malheureusement, je n’ai pas de photos de cette période avec moi. Par contre, j’ai bien un album d’elle. L’année de ma naissance où quand je la vois je la trouve déjà rayonnante : blouses, pantalons larges, coiffure folk, blondeur.

Moi je n’ai pas les cheveux blonds. Je trouve ça dommage d’ailleurs. C’est ma soeur qui en a hérité, pfff.

Bref, par contre je peux sans hésiter vous dire que je connais le style de ma mère, ce qu’elle aime, ce qu’elle porte. C’est pourquoi aujourd’hui, avec mes derniers achats d’il y a quelques jours, je peux m’habiller comme elle tout simplement.

Aujourd’hui c’est un jour spécial pour les mamans, ou pas.

Je ne suis pas fana de ce genre de fête, mais si ça peut lui faire plaisir alors je lui répéte ce qu’elle sait déjà : maman je t’aime !

www.elleadore.com/mode/dressing/mamans-et-filles.php

********

Haut, gilet, jean Diab’less

Bracelets Ela stone et H&M

Chaussures Chloé

Deux robes, des palmiers.

Dans la vie modesque des imprimés, on trouve plusieurs catégories de filles : il y a celles qui rêvent d’étoiles, celles qui s’égarent dans les carreaux, celles qui se noient dans les rayures.

Moi je fais partie de celles qui lorgnent sur les palmiers !

La première fois que j’ai vu la nouvelle collection Circus&co, je ne voyais qu’elle : ma future robe aux palmiers, le reste ne m’a pas intéressé une seule seconde.

D’une coupe fluide et oversize, on dirait que les créatrices étaient dans ma tête, quelques détails comme une taille élastiquée et des boutons recouverts, elle est parfaite.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’en ce moment il y a la vente de presse qui se passe au 12, rue beautreillis dans le 4éme (désolée pour les non parisiennes), j’étais sûre de la trouver là bas à un « petit » prix, 80 euros au lieu de 180 euros, pour celles qui sont en amour avec les palmiers, et bah foncez maintenant !

Vous aurez remarqué qu’au départ j’étais partie pour faire une série de photo dans le jardin en face de chez moi, mais il y avait ce groupe de petites filles qui jouaient sur les balançoires à côté, en nous voyant prendre des photos elles se sont jetées sur nous, sans rire les gosses aujourd’hui ils ont peur de rien.

Bref, du coup pas de photos en situation de la deuxième robe, mais je vous la présente tout de même : une robe Zara à l’ancienne que j’ai acheté il y a deux ans, même que quand je l’ai vu, j’ai pensais à cette bitch de Rachel Zoé qui pourrait avoir la même dans son armoire.

********

Vente presse Circus & co

Rendez-vous dans la boutique le Mercredi 21, et Jeudi 22 Mai de 10h a 19h :

12 rue Beautreillis
75004 Paris
Metro St Paul

********

Chaussures Barbara Bui, ceinture friperie, pochette friperie, deuxième robe Zara

On s’était dit rendez-vous dans 4 ans

Alexander Wang collection actuelle

Vous n’avez pas pu y échapper le bermuda fait son grand retour !

Comment ça vous n’êtes pas convaincu ?

Vous n’avez donc pas regardé le dernier Jalouse ? Le dernier Glamour ? La dernière collection d’Alexander Wang ?

Photos Jalouse

Sauf que j’ai carrément halluciné quand j’ai vu la photo de Amanda Laine dans Jalouse : ce bermuda sur la photo, je l’ai depuis au moins facile 4 ans, je ne sais même plus exactement tellement c’est à l’ancienne.

A l’époque, malgré les réticences de mon entourage, j’avais fini par l’acheter chez le suédois. Porté quelques fois avec des collants noirs l’hiver, des spartiates l’été je l’ai trainé quelques saisons puis oublié genre 2 bonnes années.

Alors quand j’ai vu les dernières photos dans les magazines, je me le suis repris en pleine face !

Je l’ai ressorti pour mieux le porter, faut dire qu’il est tellement pratique : une coupe loose et large, un bleu moyen qui va avec tout.

Et ces déchirures ! Le suédois avait déjà tout bon !

Alors qui de la poule ou de l’œuf est arrivé en premier ???

Ps : ha oui la blouse ? Elle est toute neuve de chez le suédois, attention peut être que dans 4 ans elle sera devenue une bombe elle aussi !

Ps, bis : qui veut un Speedy en 24 heures ? (on clique)

********

Bermuda à l’ancienne H&M

Nouvelle blouse H&M

Perfecto Camaieu

Boots André

Bijoux divers

Les pêches sont mûres

Dans ce monde fleuri et coloré, j’avais envie d’une douceur de robe.

Mais surtout d’une couleur pêche. Pastel, la pêche.

J’avais envie d’une forme classique mais pas tant que ça, d’une robe délicate avec de jolies découpes.

Des fois mon côté rock que vous connaissez et voyez régulièrement, prend quelques jours de congés aussi et laisse place à un style plus angélique. Parce que j’aime aussi une ambiance virginale, jeune fille sage. La chaleur de la journée et de la nuit me rappelle des souvenirs de vacances plus jeune, de longues ballades au clair de lune, de nuits blanches.

Enfin je dis ça mais quelques détails font que vous le voyez bien, je ne peux pas délaisser tout ce qui fait mon univers en ce moment : un mix qui me ressemble bien.

Pour celles qui auraient des mariages en ce moment, en plein air, ce serait bien la robe idéale.

Une fois de plus Gat m’a gâté, et c’est pas fini !

********

Robe Gat Rimon en vente actuellement

Chaussures Barbara Bui

Sac Chanel

Bracelets et colliers divers

Alerte à Paris

Alors que Paris s’habitue tout doucement à la chaleur, moi je tape dans le vif du sujet : un nouveau maillot de bain pour cet été.

Car oui, on ne remet pas le maillot de bain de l’été dernier, c’est une tradition d’en acheter un nouveau pour faire la belle trois semaines sur l’année. Enfin si tu as un Eres de l’année dernière t’as le droit de le remettre.

En fait, je n’avais pas vraiment prévu d’en acheter un de suite, maintenant, dans la minute, bien que je ne suis plus qu’à trois mois de mes vacances d’été.

Mais je zieutais déjà les nouvelles collections, il faut dire que j’ai bien flashé sur la collection Princesse Tam-Tam cette année : du noeud noeud à souhait, du maillot de bain une pièce bustier. Ainsi que chez Eres, quelques une pièce bustier me faisant de l’œil.

Collection Princesse Tam-Tam, et fond d’image Eres.

Quelques temps après, mon sang n’a fait qu’un tour quand j’ai découvert la jolie collection de Brette Sandler : du maillot liberty, deux pièces, délicat, poétique, jeune fille en fleurs. J’aime aussi cet esprit.

Collection www.brettesandler.com

Mais finalement, c’est en passant chez notre suédois international que j’ai décidé que cet été je me la jouerais bling-bling, ou pas : un maillot de bain à l’ancienne avec des rayures dorées.

Ce ne sera pas forcement mon maillot de bain de l’été, mais celui ci je l’aime pour son esprit vintage. Même que si les friperies proposeraient des maillots de bain, ils seraient dans ce genre là.

Maillot de bain H&M en vente actuellement, environ 20 euros.

00:52

Il fallait que ça arrive, voilà une robe longue sur ce blog.

Autant je n’ai pas de problème avec la longueur, j’aime plutôt ça en fait depuis un bout de temps, autant je n’ai pas non plus de problème avec les imprimés, vous me connaissez maintenant, ça ne me fait pas peur bien au contraire, mais alors autant j’hésite pourtant grave sur celui ci : un imprimé fleuri d’accord, mais un imprimé fleuri noir et blanc, avec des fleurs dont je n’ai pas l’habitude.

Alors que faire ? Je garde ou je la rends aux espagnols ?

Sinon rien à voir mais vous avez vu comme je poste tardivement ? C’est parce que j’ai reçu mon nouvel appareil photo, c’est un peu comme le jour de mon anniversaire, je voulais faire mumuse avec dés que je l’ai eu entre les mains, même si il fait déjà nuit, en même temps c’est mon truc la photo avec flash.

Mince j’ai complètement oublié de prendre en photo mon maillot de bain suédois pour cet été, dommage parce qu’il est huge j’ai envie de te dire.


********

Robe Zara actuellement en boutique

Chaussures Zara, on peut dire que je fais dans l’espagnol aujourd’hui

Perfecto Camaieu

Gilet friperie

Colliers et bracelets H&M, Elia Stone

C’est de l’or

Il y a des semaines comme ça où on ne se réveille pas le lundi mais le mercredi.

Trop de sorties, trop de mojitos, de boulot, de photos, de pluie.

En attendant, chez moi est arrivé un nouveau compagnon : tout doré il est, tout perfecto je l’aime, alors entre deux sorties il a redynamisé un gris perle, m’a fait sortir mes belles chaussures chanelisantes, m’a fait blingblingué mes bijoux.

A part ça, que personne ne me parle de week-ends, de vacances, de ponts, de congés, de routes, de Stockholm, ici dans le monde des bisounours de la mode ça n’existe pas, j’ai envie de tuer quelqu’un.

Mais … bon week-end j’ai envie de te dire quand même !

********

Perfecto Maje, qui était en vente sur Bazar Chic il y a quelques semaines

Robe à l’ancienne Naf-Naf

Chaussures Zara

Sac Chanel

Colliers H&M, Elia Stone (…)

I’m not like all the other girls, I can’t take it like the other girls

Du neuf rien que du neuf !

D’abord une robe en jean, le bleu qu’il faut, la toile de jean entre fine et épaisse, des boutons discrets tout en liberty, la robe dit babydoll n’est pas prête de se coucher, elle est toujours bien présente, on la sort et on montre ses jambes.

Un foulard léopard, à l’ancienne dans des tons chauds, quelques pampilles et il rafraichit une tenue, surtout sur du jean !

Des bottines noires, oui on en portera encore ce Printemps, même quand il fera 20° degrés dehors, au contraire, on mélange la fille douce et la fille rock.

Ensuite une pochette marron, en cuir, un genre de croco que tu sais même pas si c’est du vrai ou pas, achetée en friperie of course.

Des bracelets, gros, lourds, dorés, en bois, on les accumule sur les bras.

Et la nouveauté de la semaine surtout, et bien c’est le soleil !

********

Robe en jean Scarlet Roos en vente actuellement !

Foulard et bracelet H&M

Perfecto Camaieu

Bottines André

Pochette friperie


La boîte aux lettres bleue

Je suis de celles qui ont un cœur d’artichaut, celles qui craquent régulièrement, qui ont des coups de foudre, des coups de cœurs par ci par là, à tout va.

Je ne suis pas pour autant une fille volage, fidèle à mes goûts j’ai encore cédé pour une robe. Et pas une robe simple non, une robe ethnique une fois de plus.

Je vous avez déjà montré la belle il y a quelques temps en photo de vitrines, maintenant elle fait moins la maligne elle est dans mon armoire.

Et puis dimanche, au détour d’une promenade parisienne avec mon brun, j’ai repéré cette barrière toute bleue avec sa boîte aux lettres assortie : usée, maltraitée, j’aime ce genre d’incrustation poétique au milieu d’un environnement tout gris.

J’ai eu de suite envie de taper la pose devant, on se refait pas.

********

Robes Mes Demoiselles en vente chez Ya Ya rue Monmartre

Fourrure Sandro

Gilet d’homme vintage

Shoes Barbara Bui

Foulard vintage

Sac Zara

Bracelet H&M

Et c’est le temps qui court

Olala mais qu’est-ce que c’est que ce blog pas du tout à jour là ?

Rien ne va plus ! J’ai beaucoup de retard !

Ce soir j’ai décidé de rentrer tôt finalement (en vrai merci au brun de vouloir rester au chaud) et de m’occuper un peu de vous, ça fait quelques jours que je ne vous ai pas raconté quelques histoires modesques, j’en connais une qui va être contente hein (!!!)

Bon alors voilà le topo de la fin de semaine : vous avez remarqué que le tye and die est parmi nous non ?

Moi j’avais remarqué, mais aucune pièce ne m’avait encore tapé dans l’œil.

Puis voilà, comme à l’accoutumée d’une sortie modesque, je tombe nez à nez avec ce que j’avais en tête : une blouse forcement !

Elle commence d’un beau bleu et fini dans des tons chauds, c’est un peu comme l’ascenseur émotionnel que nous vivons tous les jours en ce moment avec le temps, des fois il fait soleil, ce qui nous redonne espoir, et finalement trop souvent il fait froid.

Que nenni ! Même pas peur !

J’emporte ma nouvelle blouse de printemps et je la porte dés aujourd’hui.

Bon et vous connaissez tout mon tralala habituel hein, du rock, du slim, du large, du gilet d’homme, quelques bijoux, des chaussures trop hautes.

Faut que je dorme, promis la semaine prochaine je me rattrape !

♥ ♥ ♥

********

Blouse Gat Rimon (mon nouveau pote, amoureux, copain, amant, chat, meilleur ami) en vente actuellement en boutique !

Slim brut Hell Bells

Chaussures Zara

Gilet d’homme vintage

Pantalon d’homme au brun

Ps : C’est mon 100 éme article ! Joyeux 100 éme !

L’effet papillon

Hier il s’est passé que la théorie du chaos a fonctionné : l’achat d’une robe de Printemps à Paris peut-elle provoquer une tempête de neige dans le Nord ?

La réponse est oui.

Pendant que j’essayais ma future robe de Printemps so blanche chez l’espagnol, la neige s’est abattue violemment à 600 km d’ici.

Quelques photos du séisme échangées par email avec la sœurette, et me voilà inspirée pour porter ma nouvelle robe en version plein hiver, enfin presque. Parce qu’ici aussi, à Paris on se les caille !

J’ai retrouvé dans le fond de mon placard mon gros gilet tout en maille moelleuse, je me suis empressée de le passer au dessus de la robe. Deux, trois accessoires par la suite et me voilà fin prête pour affronter une fin de saison qui n’en finit pas.

Est-ce un hasard que les détails de toute cette tenue me font replonger dans ma fraîche enfance ? Il n’avait pas neigé autant depuis mes dix ans !

Du pompon en maille, du motif Holly Hobbie à souhait, une petite robe toute blanche aux détails délicats : une soudaine envie d’être au coin du feu m’envahit !

********

Robe toute neuve en ce moment chez Zara

Gilet tout en grosse maille Manoush

Sac Chanel

Chaussures à l’ancienne H&M

Des histoires de colliers

En ce moment je bosse sur plusieurs projets à côté de mon boulot. Des projets qui m’enchantent complètement !

Un de mes projets me fait aller partout dans Paris. Je cours, je photo à bloc, je recours, je rephoto à bloc.

Je vous en parlerais très prochainement bien sûr !

Surtout que ça va beaucoup, beaucoup plaire à certaines d’entre vous. Certaines qui m’ont déjà demandé ici ou par email, des questions sur ce sujet. Stop, je n’en dirais pas plus.

Au délà du projet donc, je me retrouve nez à nez avec des merveilles de boutiques.

Et hier soir je suis littéralement tombée sous le charme de l’une d’entre elles.

Je la connaissais déjà en fait. Quelques photos sur mon Flicker et je l’avais un peu oublié.

Entre deux photos, me voilà en train de craquer et d’acheter deux colliers. Petits colliers en or (?) fin, petites breloques, motifs à l’ancienne, tout ce que j’aime et ce que je cherche en ce moment.

Voilà quelques photos de mes nouveaux bijoux, vous risquez d’en voir d’autres d’ici quelques temps. Je pense que cette boutique va devenir ma caverne d’ali baba aux accessoires. Mais attention, je ne vous dirais pas encore de quelle boutique il s’agit, ouais je sais c’est pas sympa.

La réponse dans quelques jours je pense, avec tout le sujet qui va avec. Vous allez aimer, promis.

D’un côté rassurez vous (ou pas), vous ne risquez pas de retrouver ces colliers vu que se sont, quasiment ou pas, des pièces uniques. Et rassurez vous encore, il existe dans la boutique un milliard de motifs et de colliers.

Alors, qui trouvera le nom de cette boutique avant tout le monde ?

********

Colliers fer à cheval et fleurs, friperie

A star is born

Aujourd’hui je vais vous parler d’un de mes derniers achats, mais je dirais plutôt d’un de mes derniers miracles modesques.

Repérée mais pas achetée à l’époque, par manque de temps, de modjo, de X raisons, je ne l’avais pourtant pas oubliée. Elle était dans un coin de ma tête, elle était dans mes recherches Ebay.

Gros coup de bol, un site de vente privée (Private Outlet le bienheureux) fait une vente Circus & Co il y a quelques semaines ! Je ne connais pas ce site mais par contre je connais très bien cette robe ! Je me lance !

C’est vendu, acheté, empaqueté, il n’y a plus qu’à attendre. Jusqu’à hier soir.

Soigneusement pliée dans un sachet, la belle est là.

Je tombe éperdument amoureuse, vous connaissez la suite.

Cette robe a déjà un an d’âge de création et pourtant elle est très actuelle avec ses couleurs folk, ses motifs étoiles qu’on voit partout dans les défilès, sa forme oversize.

Ne vous inquiétez pas, j’ai décidé de la porter à l’envers, je préfère le col V devant et non dans le dos pour le coup, beaucoup plus séduisant.

********

Robe Circus & Co

Manteau Sandro

Chaussures Michael Kors

Sac Zara

Mon amie la fleur

Fanny fait de la résistance.

Fanny a encore acheté une robe champêtre hier.

Allez on oublie ce temps gris et on succombe une fois de plus aux fleurs, au folk, au rose cette fois ci, à la fraîcheur et la gaîté d’une robe de Printemps.

Vous avez remarqué que mon blog fleuri tous les deux jours ?

(Tous les jours ? RO ça va hein !)

Moi ça me plait bien, ce n’est pas un style que j’ai adopté récemment mais depuis quelques années maintenant, ce Printemps c’est le mien, c’est l’explosion fleurale, de l’imprimé, du coton tout fin, l’explosion de mon compte bancaire aussi du coup.

Mais j’en profite un maximum, cherchant les plus belles pièces que nous propose les marques pour vous en faire profiter également.

Alors maintenant on égaye nos dressing, ça peut nous faire que du bien !

********

Robe en vente actuellement chez Deby Debo (épuisée sur le site de vente en ligne http://shop.debydebo.fr/ mais il y a d’autres tuniques magnifiques !)

Boots indiennes Minnetonka

Gilet fourrure friperie

Cuir Camaieu

Sac Chanel

Latest additions

Quoi de neuf modesquement parlant ?

Et bien encore de nouvelles chaussures (eh oh ça va hein), venues tout droit de chez l’espagnol (mais attention QUE l’espagnol qui va à l’Opéra ! Comprendra celle qui pourra), toutes noires avec juste un bling, over rock avec leur façon croco, intemporelles, chic, branchées.

Et puis encore une blouse fleurie (je suis fleurieophile je vous l’avais pas dit ?) à la base je l’avais vu blanche (mais se sera pour la prochaine fois, ne vous en faites pas !), finalement je l’ai eu noire, c’est un mal pour un bien vu que j’ai envie de porter du slim brut, du talon haut, de la fourrure, et que celle ci s’accorde parfaitement avec tout ça.

Une blouse qui vient de chez Gat Rimon, vous n’avez pas fini d’en entendre parler je suis en amour avec toute la collection Printemps !

En bref je n’ai pas envie de simplicité en ce moment, j’ai une fois de plus envie de tout mélanger les genres, les matières, de m’amuser, d’un look qui me correspond à 100%.

Des pièces qui seront bien sûr parfaites détournées quand il fera plus chaud, genre la blouse avec un flare, les shoes avec un short en jean + tee-shirt loose blanc, ou bien encore avec une robe.

J’aime beaucoup les collections pour le Printemps cette année, pas vous ?

Ps : Je continue à vider mon placard ! Ebay les filles !

********

Blouse Gat Rimon en vente actuellement, nouvelle collection

Slim Hells Bells

Fourrure friperie

Chaussures Zara, en vente actuellement au Zara Opèra (j’ai fait 5 Zara pour les trouver !)

In the navy

Souvent il ne faut pas chercher bien loin pour trouver le bon basique qu’on cherche depuis perpette.

J’avais bien déjà des tee-shirts à rayures, marins en tout genre, mais je n’avais pas la vraie marinière, je la cherchais bien mal il faut dire, je la cherchais pas du tout en fait, oui j’exerce la flemmardise aiguë.

Un détour dans ma friperie de cœur et me voilà propriétaire d’un vrai tee-shirt marin.

Même que c’est une marque : « Le petit Baigneur ». Et même que ça m’a coûté que cinq euros.

Seulement voilà, en général dans les friperies il est rare qu’on trouve exactement le modèle tant rêvé, moi j’ai trouvé un modéle homme, grand, très grand, très large.

Un mal pour un bien car j’allais pouvoir le porter en robe. Ou bien avec un slim, ou bien avec un jean large, pas eu le temps de faire toutes ses photos, la flemme je vous dit.

Je tente donc la robe. Je lui retrousse les manches et lui ajoute quelques basiques et accessoires tels que foulard, sac, leggings, cuir, boots. Le strict minimum modesque.

Et ba moi ça me plait tout ça, ça change du basique tee-shirt et j’avais envie de vous le montrer comme d’habitude.

Alors qui rentre dans la Marine avec moi ?

********

Marinière Freep’star

Boots H&M

Cuir Camaieu

Sac Chanel

Foulard acheté dans un magasin de souvenirs Parisiens pour les gros touristes

Magic dress

Je ne vous cache plus que je voue un culte pour la robette fleurie.

Ici un de mes derniers achats suédois : une robe légère tout en transparence mais surtout tout en fleurs, liberty en puissance.

D’abord vue mais pas achetée, je me suis empressée d’en parler aux copines.

Parce que j’avais reçu le même jour une autre robette toute en fleurs que je vous ai déjà montré, j’avais renié celle ci. Puis revue et encore revue, je me suis dis que j’étais tombée sur la tête de ne pas avoir achetée la belle dés le début !

Malheur elle était devenue introuvable. Le temps d’un miracle pendant un week-end à la campagne, où vit le 1000éme H&M, là voilà dans mon armoire.

Ce qu’il y a de bien avec elle, c’est qu’elle a des couleurs d’automne, de passage entre deux saisons, elle s’accorde avec nos restes de saison comme une parka kaki basique, elle dynamisme ses fleurs avec un gilet d’homme noir. Elle s’assortit parfaitement avec des plateaux en bois, elle est caméléon !

Je vous présente donc la belle dans tous ses états, par un temps parfait pour elle : la fin de l’hiver !

Ps : Je continue à vider mon armoire sur Mon Ebay !

********

Parka Diab’less

Gilet d’homme friperie

Robe H&M

Collier Elia Stone

Plateaux Chloé

Le pied marin

Ce qu’il y a de bien en habitant au bord de la mer et dans le NoRRRd, c’est que les bottes de pluie sont obligatoires.

Pas question d’esthétisme ici, c’est tout simplement le plus pratique.

Une bonne paire de bottes basiques Aigle fera l’affaire, rongées par le sel de mer et le sable, elles se sont délavées et usées au fil du temps, ce qui les rend encore plus charmantes.

Les petites bottes en caoutchouc de mon enfance je les ai toujours connues, je n’ai jamais subi, j’ai toujours été fan.

Mais en tant que bonne modeuse, quand je remonte dans le Nord (parce que j’habite Paris depuis quelques temps maintenant pour celles qui suivent pas), je contribue à rendre les belles moins sérieuses : une micro robe tee-shirt, un gros gilet en maille et un gilet en fourrure deviendront ces meilleurs alliés, et si il ne faisait pas aussi froid je l’aurais tenté en jambes nues, encore mieux.

Et là il se passe un truc drôle : autant à Paris on pourrait se retourner sur vous parce que vous portez des bottes de pluie, quelques unes n’osent encore pas sauter le pas, autant dans le Nord, tout en haut de la France hein, à la mer, on se retourne sur vous parce que vous avez délaissé le classique jean/bottes de pluie pour une micro robe/bottes de pluie, nous ne vivons pas sur la même planète modeuse.

Alors maintenant on ose sortir ses bottes et on assume, qu’il pleut, qu’il vente ou qu’il fasse grand soleil, on choisit une paire classique, elles seront toujours du meilleur effet !

********

Bottes Aigle

Robe Zoe tee’s

Gilet Stella Forest

Gilet fourrure friperie

Collier Elia Stone

Phare de Boulogne sur mer (62) 

Winter break

Le temps d’un week-end à la campagne,

le Printemps qui se réveille petit à petit, retrouver sa maison, sa famille, ma meilleure amie, mon filleul adoré, un événement à fêter, faire une déclaration, la fraîcheur du Nord, les jonquilles, le temps retrouvé, un ciel sans nuages, avoir les joues roses, marcher et courir dans le sable, la tempête de vent sur la digue, les frites chaudes à la mayonnaise, la confiserie dans la vieille-ville, se promener dans les chemins de terre, ne rien faire, avoir froid au bout des doigts,

un imprimé fleuri, l’occasion de ressortir une ancienne robe qui trainait dans le fond du placard.

Enjoy !

********

Robe très à l’ancienne H&M

Fourrure Sandro

Gilet fourrure friperie

Chaussures Michael Kors

Sac Louis Vuitton

Chapska H&M

Tu l’as acheté où, ta blouse ?

Oui oui c’est bien moi qui me cache derrière mon dernier achat (d’écharpe), oui oui j’étais absente depuis vendredi, oui oui beaucoup de choses à faire, à vous raconter, oui oui la fashion week enfin finie !

Reprenons le cours normal de la vie modesque, envie de vous montrer mes derniers achats, envie de débarquer avec de nouveaux looks, de la fraîcheur Mesdames !

Les défilés Automne hiver à peine finis, nous laissant sur de nouvelles inspirations futures, nous devons revenir à nos moutons : le Printemps pointe son nez dans quelques semaines (dans tes rêves) avec ses pièces phare obligatoires.

A part les petites fleurs qui passeront par nous quoi qu’il arrive, la pièce Like a Virgin est aussi invitée à la partie.

En robe (la sublime de chez Cavalli), en blouse, en combi, en short, on ne peut pas passer à côté.

Pour commencer, un achat essentiel : la blouse.

Large, très large, XXL si possible, transparence, dentelles fines, finitions travaillées, cela semble être le bon mix.

En attendant de l’accomoder à coups de spartiates et de besaces frangées, la belle s’arrangera avec un jean, un gilet, un aute gilet, une écharpe.

Alors bien sûr on ne perd pas en vue notre ami le liberty, bien au contraire on associe le tout ! On mélange, mélange et remélange, n’ayons peur de rien, surtout pas des imprimés et des couleurs, balance tout !

Pas du tout envie d’avoir froid, le gros gilet en maille irlandaise sort du placard !

Le slim brut donnera un ton rock (vous finissez par me connaitre à force) à cette tenue Baba. Il suffit de pas grand chose pour donner une touche de personnalité, ici la mienne.

Bon c’est pas tout ça mais elle vient d’où ?

Chez l’ami Espagnol cette fois ci, attention il y en aura pas pour tout le monde !

Sur ce elle vous laisse, elle vous dit à bientôt avec des histoires de parkas, de tee-shirts grunge trop larges, de tuniques à étoiles à l’ancienne.

Enjoy !

Ps : en parlant de beaux jours et pour celles qui m’en avaient fait la demande, je fais un nettoyage de Printemps sur Ebay !

********

Blouse Zara donc

Gilet en laine Stella Forest 

Gilet Mayentl

Echarpe H&M

Slim Hells Bells

Plateaux Chloé

Coeurs Potiron

Toi, toi, toi

Question : qu’est-ce qui est indispensable et fleuri ?

Euh oui, aujourd’hui je tente de vous dissimuler mon dernier achat avec un fond over bariolé sur les photos.

Bon ok, c’est trop grillé.

Non je n’en parlerais pas encore, non je ne vous dirais pas que ces merveilles suédoises valent la modique somme de 29 euros seulement.

Pourquoi le sort s’acharne à mettre sur ma route toutes ces merveilles champêtres ?

Je ne peux pas résister ! Tout de suite je fonce, je cours, j’achète.

Elles n’ont rien de chiant : une couleur verte peu commune, des détails dorés, une semelle tout en bois, une toile en coton liberty parfaite.

Mélange facile avec des restes d’hiver, je n’attendrais même pas le Printemps pour les porter, promis, juré, si je mens, je vais en enfer.

Et là je rêve déjà de shorts en jeans, de blouses larges blanches, d’écharpes très longues tout en coton, de champs de pâquerettes, porter les belles tout au long de l’été.

Vivement les beaux jours non ?

*********

Nouvelles merveilles suédoises haichemiesque

Manteau Sandro

Sac Vuitton

Echarpe H&M

Robe Diab’less

Gilet friperie

 

What’s a girl to do

Bon je retire ce que j’ai dit hier : il n’y a QUE la robe Folk dans la vie.

Depuis quelques mois je ne parle que de ça, je te parle encore de Folk, de baba, de petites fleurs des champs, de robes, promis c’est presque la dernière fois.

Alors évidemment quand j’ai enfin reçu mes commandes tout en fleurs, j’ai sauté au plafond une fois de plus : une parfaite robe champêtre était dans le paquet.

Après avoir écumée toutes les friperies parisiennes sans la trouver pendant des mois, il suffisait d’un miracle modesque sur le web pour qu’elle vienne à moi.

Une coupe impeccable, un imprimé fleuri so liberty, je suis comblée.

Certes j’avais bien lu que c’était un polyester mais j’ai même pas eu peur.

Et j’ai bien fait, car oui en vrai, elle est bien en polyester, mais ça ne gâche rien au modèle : lavée, relavée et encore lavée elle va très bien vieillir.

Reçu également, la blouse qui est divine.

Très vite fait, j’ai fait quelques photos de la robe, la blouse viendra plus tard.

Pas de lien vers l’article où il y avait ma commande parce que j’ai tout cassé, vive wordpress hein.

********

Robe Melrose Place

Fourrure Freep’star

Compensées Michael Kors

Col claudine, manches ballons, petits oiseaux et petites fleurs des champs

Parce qu’il n’y a pas que la robe Folk dans la vie.

Parce qu’il y a aussi la chemise, ou la blouse c’est comme tu le sens.

Parce que l’imprimé Folk en ce moment dans mon dressing, il jubile.

Il y a quelques temps, j’ai bien fait d’acheter cette chemise chez Virginie Castaway.

Tirée de la première collection il me semble, ce qui est dommage au passage que la créatrice ne soit pas restée dans cet esprit, je la retrouve par hasard dans mon bazar de dressing de fille, ça me pique aux joues, elle me plaît trop, je bénis le jour où je l’avais achetée avec une grande hésitation.

Comme quoi le feeling, il n’y a que ça de vrai j’ai envie de te dire.

Il y a des achats comme ça qui ont besoin de temps, de beaucoup de temps, qui ont besoin d’être digérés, pour mieux ressortir un jour, pour mieux sortir le bon jour, le bon moment, la bonne saison.

Ma version, mon style : la rockerisation d’une blouse Folk avec un skinny brut et des lowboots noires, rien de plus simple mais rien de plus efficace aussi.

Envie de jouer dans That 70’s show ?

Gilet en lapin pour réchauffer l’imprimé, flare bleu moyen de saison.

Et vous, ça vous arrive d’acheter en avance, sans le savoir, LA bonne pièce ?

Enjoy !

********

Blouse Virginie Castaway, première collection ?

Skinny Hells Bells

Lowboots H&M

Sac Chanel

Flare Diab’less

Gilet fourrure Deby Debo

Compensées Michael Kors

Ma préférence à moi

Je suis une acharnée de la robe.

Même quand je ne la cherche pas, elle me trouve.

Même quand je cherche ma perle rare, celle dont je rêve tous les soirs en me couchant, celle dont j’ai besoin, une autre me fait du charme, une autre me tombe dessus par le plus grand des hasards, une parfaite pour la future saison qui arrive.

A présent, je pense que tout le monde est au courant que LA robe sera Folk, Hippie, Baba ce Printemps, et cet été bien sûr.

Quoi de mieux que de tomber sur une vraie robe bohème ?

Au détour d’une promenade quotidienne fripesque, elle était là.

Crêpe de coton écru, broderies vives bien placées, deux poches ludiques, l’occasion était trop belle, je me déleste de quelques (vraiment quelques) euros et là voilà sage comme une image dans mon armoire en attendant les beaux jours.

Oui mais non, même si les températures sont glaciales, je veux la sortir par ce temps ensoleillé du mois de février.

L’astuce est toujours la même, un basique tee-shirt noir en dessous, une veste par au dessus, une grosse écharpe, des boots et là voilà en parfaite petite robe de fin de saison.

En attendant je vous laisse en sa compagnie, compagnie que vous retrouverez sûrement cet été, voir avant, moi je m’en vais vagabonder à Première vision, le salon mondial des tissus, ou comment avoir très mal aux pieds à la fin de la journée.

*********

Robe brocantée chez Freep’star

Perfecto Camaieu

Echarpe H&M

Boots Zara

Entre deux

Parfois on achète un vêtement très à l’avance, en pensant déjà à l’entre deux saisons.

C’est le cas de cette petite veste achetée à l’occasion des ventes de presse April May il y a quelques mois.

En la voyant j’ai tout de suite su qu’elle m’aiderait à passer de l’hiver au Printemps en douceur, j’ai tout de suite su qu’elle serait affectueuse avec moi, qu’elle serait moelleuse à souhait, qu’elle me dorloterait.

Et je ne me suis pas trompée.

Un air à l’ancienne avec sa couleur mystique, un air japonisant avec ses manches kimono 3/4, de jolis fins détails tout dorés, entièrement doublée comme une doudoune, elle avait tout pour me plaire.

Rien de tel pour passer un bon mercredi à l’ambiance rêveuse, douillette et sans superflus.

Le genre de veste qui se suffit à elle-même.

Essayée avec un slim brut et petites compensées sans prétention, elle se rockerise. Je reste fidèle à mes goûts.

Essayée avec un flare pas trop clair pas trop brut, elle se bohémise tout en douceur. Je me cocooning pour la journée.

Le mercredi, tout est permis !

Pas vrai ?

Demain je vous parlerais de mon nouveau parfum, je suis déjà folle amoureuse de lui !

Enjoy !

********

Veste April May

Débardeur H&M

Jean Hells Bells

Chaussures Zara

Bracelets H&M, Tassia Canellis

Jean Diab’less

Sac Chanel

Afternoon Sister

Une robe à fleurs j’ai enfilé, un perfecto j’ai rockérisé, de nouvelles chaussures j’ai acheté.

Une tenue pour sortir sous le soleil toute la journée, une tenue simple mais efficace, un avant goût de Printemps.

Enjoy !

********

Robe Les Petites (collection du Printemps dernier)

Perfecto Camaieu

Sac Chanel

Compensées Michael Kors, en solde ici ou ici, elles existent en version marron également, très joli !

Baroudeuse urbaine

Quand le froid hivernal revient à la charge, moi je déguaine ma parka.

Vous m’avez souvent vu sans manteaux, ni parkas, ni doudounes sur mes photos, mais je vous rassure j’ai bien une belle et grosse parka chaude pour sortir, ça fait même quelques années que je la traîne la belle.

Nouveau basique, devenue une valeur sûre, le top est de la porter en décalé avec une touche over féminine. C’est à dire genre avec une robe courte, ou bien un slim comme ma version, mais surtout avec des chaussures à talons.

LE détail obligatoire : une capuche bordée de fourrure !

Autre détail obligatoire : le détournement.

La parka doit être un peu trop grande, façon « je l’ai volé à mon brun ! », on la choisit donc au rayon homme, à prendre en taille Small ou Médium carrement, pour justement accentuer tout ce côté oversize qu’on recherche.

On retiendra une parka plutôt « casual », détournée version fifille, une impression de cocooning en plein air.

Ma version parka à moi : une parka qui sort d’un surplus militaire, complétement doublée, oversize à souhait que j’ai customisé moi même.

J’ai rajouté un bord en fourrure sur la capuche, obligatoire, j’ai recintré le dos avec un élastique pour mieux jouer à la fille.

D’un beau vrai kaki pas retravaillé, elle s’associe parfaitement avec mes acolytes féminins : une douce liquette blanche tout en dentelle, un parfait slim gris et une touche de couleurs avec des chaussures à talons (dont je profite pour vous remontrer le modéle tant convoité).

Exit le look « chasse et pêche », vive le mélange des genres !

*********

Parka militaire, surplus

Liquette Diab’less

Slim H&M

Chaussures Manoush

« C’est étrange, je n’sais pas ce qui m’arrive ce soir …

Je te regarde comme pour la première fois.

Encore des chaussures toujours des chaussures,
les mêmes chaussures ,
Je n’sais plus comment te dire,
Rien que des chaussures.
Mais tu es cette belle histoire d’amour
que je ne cesserai jamais de porter »

(Source : Dalida et Alain Delon, ba ouais, paie ta référence musical)

ENCORE des chaussures. C’est le cas de le dire.

Mais les chaussures ne sont-elles pas les meilleures amies de la femme ?

Seulement arrivées depuis hier je les aime déjà d’amour, faudrait pas qu’elles deviennent jalouses parce qu’elles ne seront encore pas les dernières, oula non.

Bientôt des idées de looks avec, promis.

En attendant j’ai envie de te dire : c’est grave docteur ?

Bon Week-end modesque !

********

Chaussures Manoush

En vente actuellement sur Brandalley pour 64 euros !

Edit ~ Elodie vous a trouvé un code bonus mes chères, pour avoir 10 euros de réduction en plus : WELCOME2U

Pochettologue

Aujourd’hui j’ai décidé de vous embêter avec des pochettes.

J’ai une véritable collection dans un énorme panier en osier à la maison, bien sûr je ne les sors pas toutes, bien sûr j’en oublie même dans le fond du panier.

Laquée, en côte de maille, en reptile, couleur soir ou couleur jour, dans toutes les occasions, la pochette assure un effet maximum sous le plus petit format, ou le format XXL.

Pas contraignante, elle tient dans une seule main. Depuis quelques saisons, on la traite comme une pièce à part entière.

Le phénomène s’emballe chez les marques, le textile perd du terrain au profit des accessoires.

Chez moi la pochette est plutôt tendance vintage, j’ai fouillé, farfouillé un peu partout, des prix dérisoires en général, je ne me lasse pas d’en trouver, d’en acheter et de continuer à en chercher, surtout pour la nouvelle saison.

J’avais envie de vous faire partager en photo une partie de ma collection !

Souvent la pochette cache une chaînette à l’intérieur, bien pratique pour finalement la porter à l’épaule de temps en temps. Ou en bandoulière quand la chaînette le permet.

Cette pochette tressée accumule tous les éléments pour faire une pochette digne de ce nom : non seulement elle a bien une chaînette cachée, mais le miroir placé à l’intérieur est exceptionel, rare sont les pochettes qui en ont un et pourtant tellement pratique !

Et toi tu pochettises ou pas ?

Enjoy !

********

Pochettes vintages, Mango, Zara, Topshop, Bershka, H&M

Pocahontas

Il y a maintenant 3 ans j’ai acheté mon premier mocassin indien.

Par la suite, j’ai completé ma première paire de squaws par deux autres paires : des bottes et des boots.

Depuis, entre deux saisons, entre l’hiver et le Printemps, mon envie de faire l’indienne ressort.

Et ça tombe bien cette année. Encore plus que les années précédentes, car l’esprit Folk est de retour. Un tiers peace and love, un tiers hippie de luxe, un tiers artisanat local pour un style 100% Woodstock.

Alors bien sûr on ne les porte pas en total look, on les enfile en les mixant avec un style citadin légérement rock ou casual. On peut aussi partir complétement dans une allure folk.

Pas évident à porter au premier abord, j’entends souvent la réflexion « Je ne vois pas avec quoi les mettre », vivre sans talons et laisser de temps en temps les lowboots à la maison n’est pas chose évidente je vous l’accorde, mais la botte plate est pourtant sur tous les fronts (il n’y a qu’à voir la fameuse Isabel Marant).

Pour vous j’ai testé la latitude zéro, pour vous j’ai préparé deux tenues de base avec les 3 basiques de chez Minnetonka, avec une robe ethnique et un slim gris.

Le fameux mocassin de base : un vrai doudou celui là, so moelleux à l’intérieur, c’est pas pour rien qu’on le nomme le « chausson ».

Ici une allure 1000% Folk : associés à LA robe en mousseline fleurie (à ne surtout pas rater au Printemps), réchauffés par un gilet en fourrure sans manches, les mocassins seront plus que mis en valeur et complétement hippies.

La boot : facile à porter tous les jours, la couleur du daim et sa texture ressortent grace à la robe, on casse le tout avec un gilet d’homme, un foulard, une allure 100% citadine de Printemps.

La botte : on reste dans l’allure citadine mais la citadine rock, on efface un peu la robe pour mieux faire ressortir le reste, une tenue chic tout en étant décontractée.

Passons à la version avec un slim, c’est la version la plus répandie qu’on puisse voir avec des Minnetonka.

Pour rester dans un esprit Folk, une blouse complétement hippie, une blouse coloré, une blouse liberty. Pour donner du caractére à la tenue et ne pas tomber dans la facilité, le gilet d’homme est de rigueur.

Ne pas avoir peur de mélanger un daim naturel avec du gris et du noir : une silhouette presque androgyne, sobre, n’oublions pas que nous sommes encore entre deux saisons et que nous ne pouvons pas encore sortir bras nus !

Finir la saison avec une attitude rock pour mieux amorcer l’autre, passer d’une extréme à un autre pour mieux jouer avec les styles.

J’ai toujours aimé d’amour mes bottes de squaws, je resterai donc fidéle une fois de plus à mes goûts, un style idéal pour vivre sans stress sa vie citadine de parisienne. Peace and love.

********

Mocassin, boots et bottes Minnetonka

Robe Maje, fourrure vintage, blouse Mayentl, gilet d’homme vintage, cuir Camaieu, sac Chanel, foulards vintage et H&M, slim H&M

Le Bon, la Brute et le Truand

Ma vie internet ayant repris son cours normal, voici enfin venu le temps des flares.

MAIS !

Je dois d’abord vous annoncer une énorme nouvelle !

T’en as marre de manger au Mcdo ? De sortir dans le froid chercher un Quick ?

ET BA TOUT CA CEST FINI

Un Speed Burger a enfin ouvert à Paris hiiiiiiiiiii

Kezako ?

Le Speed Burger vient d’Angers, c’est comme le Mcdo mais juste dix fois meilleur, c’est aussi une livraison gratuite à domicile, ce sont des hamburgers « maison », ce sont des frites rustiques, ce sont des gens sympathiques, ils ont ouvert depuis samedi à cinq minutes de chez nous (c’est pas beau ça ?) et hier soir nous nous sommes empressés de commander !

Voilà il fallait que je vous en parle !

Aprés un très bon repas comme ça, j’étais pas sûre de rentrer encore dans mes flares j’ai envie te dire.

Que nenni !

Voici mes nouveaux acolytes, mes flares quotidiens, mes flares de Printemps.

Liquette Diab’less, fourrure Deby Debo, foulard H&M

Le Bon : coupe facile à vivre, sans chichis, mais surtout de LA bonne couleur pour le Printemps qui arrive, un vrai bleu.

Comme il n’est pas taille haute on le porte ici sous une liquette tout en coton, on se réchauffe les épaules avec un gilet en foururre, une tenue de début de saison, une tenue confortable.

Et pour continuer dans la facilité, ce jean vient du Monoprix !

37 euros 18 euros, ça vous suffit pas ?

On passe sur la suite alors !

Chemise H&M, gilet d’homme vintage, foulard Zara

La Brute : même combat que le Bon, sauf qu’ici il est brut !

Idéal pour finir la saison en beauté, une couleur so classe parce qu’il est brut sans effets, il apporte une touche de sobriété, ici porté de façon masculine avec une chemise par au dessus, un gilet d’homme.

Blouse H&M, sac Chanel

Le Truand : LA piéce phare du Printemps, LE bon bleu, LA bonne taille haute, ce jean réunit à lui tout seul TOUS les bons ingrédients pour le parfait flare.

Pas forcement évident à porter tous les jours quand on travaille, il est néanmoins idéal pour sortir, une aprés midi entre copines, un dîner avec l’amoureux.

Associé à une blouse Chloétesque, genre tu sors d’une communion, il prend toute son ampleur, le porter taille haute bien sûr, les détails sont so bien trouvés : une ceinture tressée, des passants croisés, des empiécements sur les poches.

Son prix ? 49 euros !

Chez qui ? Chez le suédois pardi !

Bon, qui a encore une excuse de ne pas avoir trouvé son jean flare de Printemps là ?

Attention ça va juste pas être possible !

Flarez vous bien !

********

Le Bon, Monoprix

La Brute, Monoprix

Le Truand, H&M

Un … dos, tres !

Aprés moult turbulances entre Paris et l’Espagne, l’Espagne et Paris, moult tempêtes de vent avec des attachez vos ceintures por favor, de l’overdoze de fritures, de la fashionata à outrance je suis enfin reviendue.

Ok : il faisait beau, des 16° la journée, des Zara plein les yeux, de la mode plein la tête.

Je vous ai fait des photos, promis demain je vous les montre. Enfin priez le dieu de la Freebox, car elle a été envoyée avant hier mais nous n’avons toujours rien reçu, donc si dieu veut il y aura de la mise à jour ce week-end, ou pas.

Je sais que tu t’en fiches dans le fond, toi ce que tu veux savoir c’est ce que j’ai bien pu acheter pendant mon bref séjour espagnol hein ? Je te vois venir ! Allez j’avoue tout, j’ai juste acheté un flare.

Encore un ? je sais, je sais.

Je ne suis plus à 7 flares prés j’ai envie de te dire.

Ca c’était l’achat du premier jour tu vois, un retour difficile en solitaire allait bouleverser toute ma vie espagnole : le fameux Zara de l’aéroport, le terrifiant hall 18, le lieu de dévergondage modesque quand t’as pas assez acheté la veille.

Dans ce même Zara, vers 17h30 je pense à ma copine d’amour qui m’avait envoyé cet article :

« Selon une étude anglaise, la hausse des pulsations cardiaques que connaît une femme lorsqu’elle achète des chaussures est bonne pour sa santé ! En effet, le rythme cardiaque d’une femme causé par la vue et l’acquisition d’un modèle « monte » jusqu’à 120 pulsations, soit environ 50 pulsations de plus qu’à l’ordinaire. Cela correspond au même niveau atteint par les femmes après cinq minutes de mouvements dans une salle de sport. Cette étude révèle également que cet accroissement du rythme cardiaque ne se produit qu’avec l’achat des chaussures : acheter des nouveaux vêtements ou sacs ne provoque qu’une hausse de 10% des battements cardiaques. Selon Linda Papadopoulos, la psychologue qui a dirigé cette étude, un quart des femmes se sentent plus sûres d’elles lorsqu’elles portent des talons hauts et un tiers choisissent d’abord leurs chaussures avant la tenue. Acheter des chaussures est, pour la majorité de la gente féminine, une activité appréciée et que la moitié d’entre elles aiment pratiquer en petit groupe. »

Source : Chausser Magazine, octobre 2007

Moi j’ai envie de te dire, selon mon étude prendre l’avion sans acheter de chaussures avant te conduit à être trop stressée pendant le trajet : une paire de chaussures achetée réduira sensiblement le rythme cardiaque pendant le décollage, deux paires de chaussures achetées promet un bon voyage, trois paires de chaussures achetées est égale à un atterissage en douceur réussi.

A savoir également que j’ai une peur bleue de l’avion : deux paires de chaussures à talons et je me sentais sûre de moi à 500%, si si.

Comment ça tu me crois pas ?

J’ai poussé l’étude jusqu’au bout moi madame !

Bon week-end !

********

Escarpins bicolores, boots marrantes, Derbies ouvertes : le tout Zara

Ps : Un grand merci aux filles de elleadore.com voilà c’est tout ! Je reviendrais sûrement là dessus plus tard, hooo mange ton teaser.

Perfect(i)o(n)

Nous y voilà donc enfin : mon choix définitif pour le perfecto de ma vie.

J’ai finalement rendu le H&M, j’aurais pas tenu quelques mois avec un faux cuir pour toutes les raisons qu’on connait, celles que vous m’avez cité dans les commentaires.

Vas y que je te shoppe, que je te rends et que j’en reshoppe un dans la même journée, ba oui pourquoi faire dans la facilité j’ai envie de te dire, bref j’ai donc shoppé le fameux perfecto Camaieutesque qu’on ne présente plus, vu et revu partout dans les magazines cet hiver !

Coupe simplissime, débarrassée de détails inutiles, un beau cuir souple et doux comme un agneau, ba tiens.

Soldé à 50% pourquoi s’en priver ?

Ps : Entre mon APN, mon câble d’ordinateur, mon chat et son oreille, ma carte Wifi, voilà qu’hier c’est la Freebox qui a rendu l’âme, la poisse tu dis ?

Photo Jalouse

********

Perfecto Camaieu soldé à 64 euros !

Robe Manoush

Low boots H&M

Blog en solde

Ceci sera peut être ma seule solde de la saison, car oui les soldes cette année sont nulles.

« Mais si moi j’ai trouvé une blouse Chloé ! »

« Et moi des bottes Céline »

Soule pas, elles sont nulles je te dis.

Sauf peut être quand tu as déjà repéré quelque chose à l’avance, et c’était mon cas avec une fameuse paire de Richelieu chez Benetton.

Les belles sont relativement chères, les belles attendront les soldes.

Et voilà comment on se retrouve à courir avenue de l’Opéra le soir à 18h pour les retrouver. Ouf elles sont là et soldées of course !

Je ressors de là ravie, non seulement j’ai soldé comme toute fille modesque qui se respecte mais en plus c’est ma première paire de Richelieu.

Avec les low boots, les bottines Richelieu sont le best of the best de cet hiver, un style rétro obligatoire dans sa garde-robe, ces petites bottes lacées ressemblent à des Derbies à talons venus tout droit du 19ème siècle.

A part ça il n’y avait rien à se mettre sous la dent dans les boutiques, trop d’arnaques telles que des sublimes bottes Marc Jacobs qui sont passées de 250 euros à 375 euros, puis de 375 euros à 210 euros pour les soldes, je rêve où ils nous prennent pour des débutantes ?

La prochaine fois je te parlerais non pas d’un flare Kiabesque, non pas d’un seul flare mais de deux flares du Monop’ du coin, ha je sens que t’es au bord du malaise vagal là !

********

Bottines Richelieu Benetton, 69 euros en solde !

Nota de derniére minute pour ma chère Elodie qui peut pas attendre, juste les détails hein, t’imagines bien que je peux pas le prendre en entier là :

(C’est pas du flare Monop c’est du flare H&M là)

 

 

Le soleil est près de moi

A l’heure où les soldes ont déjà commencé, où les filles se déchirent une culotte Marc Jacobs, une blouse Marant et un flare Chloé, moi je dégaine mon premier pull de Printemps.

Je suis comme ça, les soldes ça me donne envie de fraîcheur, d’acheter de la fringue neuve, j’entends par là de la nouvelle collection.

Une silhouette 100% simple, 100% jaune qui pique aux yeux.

Je ne fais pas la grève de la solde bien sûr, ce soir avec ma copine d’amour on part en mission, pour qui tu m’as pris.

********

Pull H&M

Flare Diab’less

Sac Chanel

Black Rabbit

Il est tout de même temps que je vous montre que non je ne sors pas les bras nus dehors, je ne sors pas non plus qu’avec un simple gilet, bien que depuis quelques jours il fait meilleur dehors j’ai envie de vous dévoiler mon enveloppe quotidienne, mon douillet et chaud manteau de tous les jours, avant que le Printemps ne pointe son nez !

Le compagnon idéal des matins frais mais surtout des sorties nocturnes car celui-ci est juste so classe.

Imaginez un manteau d’une coupe moderne babydoll avec un joli col rond, de gros boutons et des petites manches 3/4, mais imaginez le tout dans une sublime fourrure (en lapin of course !) d’un noir profond et vous obtenez LE bon manteau.

Rajoutez à ça des détails ethniques tels qu’une main de main de fatma découpée dans un morceau de cuir, quelques points de croix colorés dessus, de gros brandebourgs en cuir, de belles finitions.

Repéré l’année dernière en boutique, je l’avais néanmoins raté, devenu sold-out de partout il était introuvable. Et là, c’est le drame : pendant une vente dans un espace privé je l’aperçois. Il est là, seul. J’ai dû mal à le croire, je ne réfléchie plus je l’achéte de suite.

Over rock, over noctambule.

Alors qui ne croit plus au coup de foudre ?

********

Manteau Manoush

Jean H&M

Shoes Steve Madden

Cocooning

C’est vendredi, donc le week-end on peut dire, et moi tout ce dont j’attends d’un week-end de grand froid c’est de me blottir sous la couette devant un bon DVD, de boire un chocolat chaud … et de sortir tout de même dehors mais dans des vêtements douillets !

Ca tombe bien parce que j’ai justement ce qu’il faut à la maison : envie de me dorloter dans mon tee-shirt 100% coton plus que basique, de me lover dans mon gilet XXL 100% maille irlandaise, de me cajoler dans mon jean usé tout doux, de belles matières naturelles, de jolies couleurs neutres.

Mais voilà pour faire la belle dehors avec mes amis j’ai envie d’une touche de couleurs pour egayer tout ça alors je sors mes belles chaussures 100% moelleuses en daim avec des socquettes bien sûr, over confortables pour ne rien perdre de mon cocooning !

Allez hop, quelques photos … et vous vous faites quoi ce week-end ?

********

Tee-shirt coton H&M

Gilet XXL maille irlandaise vintage

Jean gris H&M

Chaussures Zara

Collier Elia Stone avec une corne Chocolate vintage remontée dessus

27.12

Je vous souhaite à tous et à toutes une très très bonne année 2008 !

Que tous vos espoirs modesques se réalisent, voilà c’est dit.

En ce qui me concerne l’année a très bien commencée ou plutôt la fin de l’année 2007 s’est carrément plus que bien finie, enfin pas au sujet de tout, là je pense à mon appareil photo et j’ai envie de pleurer.

Un grand merci à celles qui m’ont souhaité les fêtes, mon anniversaire et j’en passe dans mes articles précédents et par email, ça me fait vraiment plaisir et surtout un grand merci aux 1000 lectrices que j’ai par jour parce que j’ai justement pas eu le temps de vous le dire, voilà.

C’était ma minute grosse guimauve.

Maintenant j’ai envie de commencer cette année par une chose exceptionnelle qui m’est arrivée.

Attention, je te mets en garde toi lectrice de ce blog par l’indécente longueur de cet article, un vrai conte de Noël que je vais te raconter là.

Un espoir modesque a été comblé, exaucé, choyé. J’ai envie de partager ça avec vous bien sûr !

Ma surprise fut énorme quand au petit matin du 25 décembre, je ne vis AUCUN cadeau au pied du sapin, rien de rien. Je ne vous cache pas ma rapide déception ne comprenant pas du tout ce qu’il se passait sachant que c’est aussi le jour de mon anniversaire hein. Oui oui je nage en plein dans l’enfance encore, et alors ?

Revenons à quelques semaines auparavant : embarbouillée par ma famille et le brun au sujet de mes cadeaux, nous avions parlé de telle et telle chose, on était bien loin de choses luxueuses, normal.

Et puis j’ai commencé à avoir un doute par rapport à l’affaire de ma wishlist ici-même sur le blog : ma propre soeur et mon propre brun s’emmêlaient les pinceaux dans des histoires de cadeaux sur ma liste, ça parlait d’objet rare, d’un cadeau sold-out, de sac de luxe que jamais je n’aurais, sauf par mes propres moyens. Ils insistaient trop.

Avec ma copine d’amour nous avions bien commencé à mener une enquête mais je ne pouvais pas y croire pour de vrai.

ET LA LE DIEU DE LA MODE FRAPPA.

MAIS attention que je t’embrouille : ce modéle que beaucoup prennent pour le 2.55 (exemple ici) ne serait pas le 2.55 (?) mais le classique sac à rabat avec fermoir siglé Chanel, il a bien sûr un autre chiffre mais la vendeuse m’en a tellement dit et raconté à son sujet qu’au final je ne sais plus qu’est-ce qui est quoi, n’ayant pas de référence indiquée sur le sac si quelqu’un connait le fin mot de cette histoire qu’il me fasse signe.

Nota de dernière minute : finalement j’ai rappelé Chanel pour savoir, c’est le modéle Timeless Classic (Timeless qui veut dire intemporel !)

Méli-mélo de style : une blouse en soie noire sur un jean rock gris délavé, chaussettes noires mélangées avec des plateaux en bois avec une touche de couleur indescriptible, une fourrure pour affronter le grand froid parisien et le fameux sac qui s’intègre parfaitement avec ses acolytes modesques, comme si il avait toujours été là.

Alors pourquoi ce titre 27.12 ?

Souviens toi que le 25 je suis au pied du sapin et qu’il est vide de chez vide. MAIS il y avait un mot, un mot de ma mère qui me balance toute cette supercherie ainsi que ses complices !

Quelques semaines avant, le brun avait pour mission d’aller chercher le fameux 2.55 en cuir d’agneau noir, ne connaissant QUE cette référence de ma bouche, seulement voilà ce sac est bien sold-out de chez sold-out.

Il m’annonce qu’il faut attendre janvier, avec un cadeau pareil j’aurais même attendu une année entiére. Je repars donc bredouille (enfin pas tant que ça vu que j’ai eu deux autres merveilleux cadeaux en fait)

Deux jours plus tard avec ma soeur, son chatain et mon brun, au détour d’une promenade parisienne nous passons dans la boutique Chanel rue Cambon, quelle ne fut pas ma surprise ou plutôt mon cri quand je vois LE BON sac (dans ma tête c’était ce sac depuis le début hein tu l’auras compris) ! Je cite « MAIS IL EST PAS SOLD-OUT MON SAC », on fait ce qu’on peut.

Et me voilà fière comme une poule sortant de la boutique avec mon énorme paquet (chez Chanel ils ne font pas les choses à moitié, et vas-y que je te mets des boîtes et des pochettes dans tous les sens et vas-y que je t’asperge tout ça de sublimes camélias en tissu)

Alors maintenant même pas j’ai honte de faire UNE VRAIE DEDICASSE QUOI : à ma génereuse familia pour cette jolie surprise et surtout surtout à mon brun, que même sans ce sac ba je l’aime quand même. Ouhhhh ça pue le chamallow.

Fin.

(enfin)

********

Sac Chanel donc

Fourrure Sandro

Foulard vintage

Jean H&M

Blouse H&M

Plateaux Steve Madden

Bilan modesque

Voilà une année qui s’achéve bientôt, une année modesque bien remplie, des coups de coeur, des erreurs, pas beaucoup d’erreurs en définitif, des bons plans, des trés bons plans.

Au final qu’est-ce qu’on peut retenir de cette année question dressing ?

J’aime pas les questionnaires.

MAIS pour mon dernier post de l’année je vous propose un petit jeu : quels sont vos 5 meilleurs achats de l’année ?

Seulement 5 pas un de plus !

En réflechissant à la question je me suis rendue compte que je savais d’emblée mes réponses, alors ces 5 gagnants sont-ils devenus mes basiques dans l’année ?

En les regardant j’ai non seulement envie de les reconduire pour 2008 mais de rester dans cette ambiance : rock, vintage, douceur et fraîcheur.

Nous y voilà donc :

1 ~ Mes plateaux Chloé

Printemps, été, automne, hiver, MES chaussures multi-saisons, la hauteur du talon fait peur je vous l’accorde mais une fois habituée quel bonheur !

Elles vont avec tout : jean, slim ou flare, robe, combi et j’en passe ! Sa couleur va surtout avec tout, elles sont totalement caméléon !

Chaussures Chloé

2 ~ Ma robe plissée soleil

LA robe par excellence : d’une coupe parfaite, d’un colori doux, elle passe toutes les saisons, jambes nues et spartiates au Printemps, compensées et une paire de collant l’hiver, en soirée, en journée, pour un mariage, au boulot, elle peut vous suivre partout !

Robe H&M

3 ~ Mon jean Flare

L’inattendu : un flare qui reprend la coupe du fameux Chloé, qui reprend la bonne couleur pour un flare, le fameux rival du jean slim, le jean obligatoire à la prochaine saison, un flare sinon rien !

Jean flare Kiabi

4 ~ Ma pochette vintage

Dénichée par hasard derrière un portant de robes, ce qui arrive trés souvent quand on va en friperie, un prix à la limite de l’euro symbolique, j’ai jamais su si elle était en vrai croco, python où je ne sais quoi, tout ce que je sais c’est que j’ai beaucoup de mal à m’en séparer, trés pratique elle me sert à la fois de sac et de pochette dans beaucoup d’occasions ! Elle est parfaite pour achever une tenue, sa couleur rouge bordeau et ses finitions dorées sont à tomber !

Pochette vintage Freep’star

5 ~ Mon cuir

Acheté aux Baléares cet été sous 40°, le brun n’y croyait pas, le brun a changé d’avis trés rapidement dés que j’ai pû le mettre en rentrant à Paris, d’une coupe basique pour un cuir, il a trés trés bien vieilli, ce blouson en cuir m’attendait je vous le dis !

Blouson en cuir Bershka

Voilà le bilan.

J’ai vraiment hâte de voir celui de l’année prochaine déjà.

Et parce que c’est pas drôle toute seule, pour la peine j’ai choisi de tagger 3 , 4 acolytes modesques dont j’ai trés envie de voir les réponses : La Pipelette, Modeandco et Tinky Minky ! Et Carolinedaily !

Tout le monde peut jouer bien sûr ! Celles et ceux qui n’ont pas été cités tremblez quand même, la prochaine fois ce sera peut être vous.

Sur ce de trés bonnes fêtes bien sûr et à l’année prochaine !

Ice cold

Les pieds engourdis de bon matin, les joues tremblantes, le bout des doigts gelé, sortir les gros lainages, les bottes fourrées, boire un chocolat chaud au Starbuck, s’emmitoufler dans une écharpe, trembloter, la brume dans le square en face, rêver d’un feu de cheminée, courir dans les boutiques, emballer des cadeaux, décembre, les lèvres gercées, le bonnet douillet, des lumières plein les yeux, les sapins décorés, les gants moelleux, le foie gras, la grosse couette dans le lit (…)

J’AI FROID

*********

Tee-shirt American Apparel

Gilet Stella Forest

Slim H&M

Bottes fourrées que j’ai bien fait d’acheter il y a des mois, Arche

Collier Elia Stone, pendentif corne Chocolate vintage

Foulard vintage

Flash modesque :

moi VS Mischa Barton dans « Le reboulage de blouse Manoush »

Va y j’ai la preuve que Mischa vient sur mon blog maintenant !

Quelle copieuse celle là vraiment !

 

Chauds, les manteaux !

Rapport que je n’avais plus de connexion internet je n’ai pas pû vous publier un seul article depuis quelques jours, toutes mes excuses modesques vraiment.

D’abord avant de commencer cet article je tiens particuliérement à vous remercier par rapport à la vente A.némi, Emmie, moi et le brun nous avons été agréablement bluffé par tant de réactivité, dés l’ouverture de la vente nous avons vendu le plus gros du stock, comme vous l’avez remarqué au bout de quelques heures beaucoup de choses étaient sold out, on ne s’y attendait pas du tout, on a même été dépassé par les évenements (je pense à certaines là), c’est pourquoi d’ici quelques mois c’est avec grand plaisir qu’Emmie et moi nous vous retrouverons avec la nouvelle collection ici !

Bref pendant ce temps là je n’ai pas chomé niveau modesque (j’ai même largement carrement abusé).

J’ai envie de vous dire que cette année 2007 c’est l’année de mes manteaux.

Je n’ai jamais vraiment eu de manteaux fétiches, voir de manteaux tout court : un simple caban noir (mais efficace et basique) traîne dans mon dressing.

D’années en années je n’en ai juste pas trouvé qui me plaisait.

Alors quand l’occasion s’est présenté je n’ai pas réfléchie j’ai foncé.

Puis quand une deuxiéme occasion s’est encore présentée j’ai carrement couru.

Deux manteaux en un mois c’est limite de l’ordre d’un miracle cette affaire.

Voici en images mes deux nouveaux amours : le classique basique et l’oversize marant.

1.

L’incontournable manteau noir : obligatoire dans un dressing, il doit être en drap de laine, bien lourd, d’une forme classique légérement évasée dans le bas, d’une longueur arrivant aux cuisses. Il doit rester fifille à souhait.

Pas facile de prendre un manteau noir en photo, mon nouveau manteau noir a un col claudine, des manches 3/4, 4 boutons, mais surtout le détail trés joli : le col est recouvert d’un velours mat noir délicieux ainsi que les 4 boutons devant.

Le premier look so rock : le tee-shirt oversize est rentré dans un short taille haut en jeans, des collants gris (préféré ceux en laine), des plateaux, le manteau au dessus du tout nous met à l’aise.

2.

La deuxiéme version qui garde tout l’esprit de ce manteau : un look classique.

Jean flare trés taille haute, d’un bleu entre le moyen et le brut, une chemise large en soie avec des détails pointus tels que des clous argentés. La coupe basique du manteau prend toute son ampleur.

3.

L’oversize de saison : à prendre une taille au dessus même si il est déjà d’un genre oversize, on en a jamais assez.

Manches 3/4 bien larges, épaules descendues, un tweed lourd en laine, pas de chichis, deux rabats devant, ce manteau a lui tout seul fait la tenue.

Il était temps que je trouve mes manteaux avec les -4° du moment non ?

Enjoy !

********

Manteau noir classique Diabl’ess

Manteau oversize Stella Forest

1. Tee-shirt American Apparel, short fait par moi même, plateaux Barbara Bui

2. Robe Manoush transformé en blouse pour la photo, jean flare Diab’less

3. Pull gris Comptoir des cotonniers, robe en soie Maje transformé en jupe, boots André

Week-end royal

Bien rentrée stop – manque de sommeil stop – destination Deauville stop – le brun a adoré stop – ai passé ma vie au casino stop – au resto aussi stop – à l’hôtel aussi stop – le brun a une belle montre à son poignet stop – ai bu le plus magnifique chocolat viennois stop – ma plus belle robe rock’n’roll pour aller danser stop – jackpot jackpot jackpot stop – a demain pour la vente privée stop

T’as vraiment cru que je me baladais comme ça avec 3° dehors ?

C’est pas moi qui le dit c’est Glamour « 55% des clients qui jouent sur les machines à sous sont des femmes » BA OUAIS c’est pas faux et en plus on gagne (désolée cheri passe ton tour), alors en illustration j’étais OBLIGEE de te mettre mon troisiéme jackpot du WE !

Bling bling bling !

********

Robe Diab’less

Compensées Zara, cuir Bershka, gilet American Apparel, sac Vuitton

Ps en mode teaser : grâce aux informations ultra VIP de Pipelette j’ai mes boots Marantes moi aussi, achetées sur le chemin vers Deauville, emmenées à la plage comme tu vois.

Like a dream

Il y a des jours comme ça où on a une chance modesque insolite.

Alors qu’à nos heures perdues nous cherchions LA piéce tant rêvée, introuvable bien entendu, tout ce temps vu et revu à plusieurs reprises sous différentes formes, alors qu’on s’y voyait déjà mais qu’elle n’était toujours pas dans notre penderie, un jour par hasard on entre dans une boutique et la belle est LA.

Seule, comme ci elle n’attendait que vous bien sûr.

Elle est légére, elle est délicate, elle bien coupée avec des finitions anciennes : inspirations charmantes telles que Virgin Suicides.

Comme une robe de lingerie elle est transparente, comme une robe de lingerie elle a une couleur neutre, une no-couleur en fait.

A la limite de la blouse, manches 3/4 parfaites, elle se réchauffe avec tout ce qu’il lui tombe sous les yeux !

Trés dure à prendre en photo du coup, rapport que la couleur est tellement neutre qu’il aurait fallu une lumiére de jour dans un cadre champêtre peut être ou pas, ne vous en faites pas je vous la remontrerez avec d’autres associations !

 1.

Let’s rock : passage obligé sur mon blog, la version Guitar Hero.

Elle aime le cuir, le noir, les bottes motardes. Elle est facile, pratique, elle s’habille d’un rien.

 2.

L’avantage du boutonnage devant c’est qu’on peut la transformer en blouse !

Qu’est ce que vous voulez de plus ?

Pour changer du reboulage dans le pantalon, on fait un gros noeud avec négligence, un jean flare pas trop clair, pas trop brut, une version douce.

Bon allez rentre moi tout ça !

J’ai pas eu le temps de faire les photos mais la version avec de la grosse maille est à tomber.

Sur ce je vous laisse, j’emméne mon brun en WE, eh oui 26 bougies et toutes ces dents, destination mystére, bien sûr que je te raméne des photos.

Enjoy !

********

Robe Diab’less

1. Cuir Bershka, bottes Mellow Yellow, collier Elia Stone

2. Jeans Diab’less (ça fera seulement mon 4éme flare)

Jean-michel, René, Polly et moi

Ces derniers temps j’ai été prise d’une boulimie modesque.

Faut dire que tous les ingrédients étaient là : les ventes presses, privées, ultra privées, so vip, so ça te ruine, so t’as mal aux pieds, les copines qui vous y entrainent, les fêtes et les cadeaux qui s’approchent à grands pas. Ya plus de limites ma petite dame.

Alors bien sûr je ne vais pas vous présenter tout le monde à la fois, aujourd’hui vous ne verrez que Jean-michel le gilet en cuir, René le gilet en maille et Polly la robe.

Tout commença par Jean-michel, trouvé dans une braderie Antik Batik tout simplement. Puis René dont l’histoire est bouleversante, un grand moment d’émotion.

Et puis surtout il y a eu Polly, haaaaaa Polly la suédoise, je la connaissais déjà en rose pâle (et non blanc, blanc cassé, créme ou je ne sais quoi, rose on t’a dit !), Polly c’est le genre de copine parfaite : elle est belle, elle est potesse avec tout le monde, elle balance un tel style qu’elle pourrait s’appeler Chloé en fait.

 1.

Ici Polly et Jean-michel enjolivés par un kieffeh, un chic bijou, des plateaux vertigineux, voici le bon mix pour donner du pep’s à une robe, on balance tout, on mélange tout !

« Tournicoti, tournicoton », ok je sors.

 2.

René le gilet en maille !

Totalement inconnu au bataillon pendant sa vente presse, je cite American Retro, je ne perds pas espoir de le retrouver quelque part dans Paris, j’appelle une boutique, j’explique que j’ai besoin d’un René de suite, on me dit que rien n’est sûr, finalement on le retrouve, c’est de la bonne m’selle, c’est de la bonne taille, j’accours, je cours, je suis là, je gratte un pourcentage car vente presse il y a vente presse il peut y avoir encore monsieur siouplé, ce ne sera pas un 50 mais un 30, on est plus à 20 euros prés, c’est vendu.

Dans une version plus classique René fait bon ménage avec Polly.

3.

Et puis tout a une fin, finalement tous ces gars ils servent à rien j’ai envie de te dire, je préfére encore ma belette (copyright la pipelette).

Enjoy !

********

1. Robe H&M, gilet Antik Batik, collier Elia Stone, plateaux Barbara Bui, Keffieh vintage

2. Gilet American Retro, ceinture Bershka, compensées Zara

3. Gilet, ceinture et pochette vintage, bottes Ash

So Fée So sweat

Parce que ce jour là nous avons attendu 30 minutes en bas comme des VIP, parce que c’est ce jour là que j’ai attrapé mon rhume de la mort qui tue, parce que c’est ce jour là que j’ai fait ma première rencontre de blogueuses, mais c’est surtout ce jour là que j’ai craqué sur un sweat.

Pas n’importe quel sweat, celui d’une Fée.

Faisant partie du même état d’esprit, de la création, du savoir faire, de l’originalité en veux tu en voilà, je l’ai de suite adopté.

Toute la blogosphére l’a déjà et bien d’autres encore, à moi de vous le présenter avec quelques clichés sans prétention, vite Fée, bien fait !

Il est doux, il est satiné, il est chic.

Comme il est assez long, on peut le porter en tunique sur des leggings, pas besoin de faire des chichis à lui tout seul il fait la tenue, il faudrait justement pas l’embêter de trop !

Aussi il est so classe tout en noir, avec juste sa touche argentée au col et son noeud en satin, gardez le so rock jusqu’au bout, un total look noir est conseillé !

Sa forme est ample : manches ballons, finition ballon, faudrait pas le ballonner du bas !

Version détente : un skinny brut pour garder le chic du noir, une paire de tiags noires, et puis c’est tout.

Une version so soirée : total look noir ! Les talons sont obligatoires pour élancer le tout !

Une version avec un legging argenté lamé aurait été du top mais je l’avais pas sous la main.

Maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire !

********

Sweat L’Atelier d’une fée

latelierdunefee.canalblog.com

Jean skinny Hells Bells, santiags vintage, compensées Colisée de Sacha, jean Lord Richard, chaussures Colysée de Sacha

Big

Depuis quelques jours j’ai un nouvel amour. Il est beau, grand, brun. Et je l’aiiiiiiiime de tout mon coeur.

Revenons sur les faits.

Mercredi dernier en pleine concentration boulotesque je reçois un texto, je cite : « Grav Ant Bat », je vous mens même pas je l’ai vraiment reçu tel que.

Là je me souviens que ma collégue de style m’avait dit qu’elle allait à la vente presse Antik Batik, je comprends mieux l’allure du texto, elle doit être à fond dedans, je la rappelle aussitôt : « A ce point là ? », « Carrement c’est de la haute folie », « Je dois venir ou pas ? », « Grouille toi », « ok je cours », sur ma tête j’ai couru.

Arrivée là bas je me faufile, me voilà dans un autre monde, parmis toutes les ventes presses que j’ai déjà pû faire j’ai jamais vu un tel barda, les fringues volent de partout.

Là ça m’a déjà soulée je vais te dire.

J’avais repéré un seul modéle dans le lookbook, ma collégue me l’avait mis de côté quand je suis arrivée, il était parfait.

Au final je pars directement vers les caisses, enfin quand j’ai vu la queue de greluches, digne qu’une queue pour un concert de Lorie, je me suis dis que c’était pas plus mal. Du coin de l’oeil je regarde les casiers qui me hurlent « Viens me voir ! Viens me voir ! Je ne suis qu’à 10 euros ! » « Non viens me voir moi ! Je suis une mignonne petite robe parfaite » « Non viens ici ! Je suis le manteau que tu cherches depuis toujours » ahhhhh faut que je me concentre.

Là c’est le drame, encerclée de greluches qui en ont plein les bras et qui ne parlent que de ça je le vois arriver de loin, il est beau, c’est celui là, j’ai le coup de foudre immédiat, mais il est déjà pris … la greluche qui l’a dans la main arrive derriére moi, elle est copine avec ma voisine dans la file, je les regarde « T’as vu ce sac il est pas sublime ? » « J’ai pris le même en gris », je me retourne « Il est vraiment trés beau ce sac, où l’avez vous eu ? » Là bas dans le coin, ils viennent de les sortir mais j’ai pris le dernier ! », je rajoute « Ok, si vous n’en voulez pas pensez à moi ! » « Non non je le garde ! », flûte, pétasse.

« Hô dieu tout puissant des sacs faites qu’elle lâche son sac faites qu’elle lâche son sac siouplait siouplait »

Le miracle arriva.

« Finalement j’en ai déjà trois dans les mains, vous le voulez ?? » (Elle se fout de moi ou quoi)

Et voilà il est bien à la maison au chaud !

Je vous laisse reluquer mon nouveau brun parce qu’apparement c’est son truc.

En version rock, big sac, oversize même, bien mou, bien avachi.

Dédicace à toutes ses photos de mode où on a juste l’air d’avoir pris un mojito de trop.

Une version plus baba, le sac s’entend bien avec son acolyte la fourrure.

Enjoy !

*********

Sac Antik Batik

Jean Hells Bells, fourrure Sandro, chaussures Colisée de Sacha, jean Kiabi, fourrure vintage

Ps : J’y étais mais elles en parlent mieux que moi : Lafée, Galliane, Lamalleauxtrésors, Cily, Lunetteetmode et j’en oublie encore plein d’autres sympatoches ! Et Pipelette !!!

1 8 9 10 11 12